Restauration d'une randonneuse début des années 50

           Avril 2014 : bientôt je vais pouvoir me consacrer à la restauration d'une randonneuse légère, de la marque LE SUPER,  datant du début des années 50. Elle est équipée d'un double-plateau (49 x 46 ! ), d'une roue-libre à 4 pignons (14, 16, 18 et 20 dents). Les dérailleurs sont des Simplex type "suicide" à l'avant, et Lucien Juy 51 à l'arrière. Les garde-boues en alu sont décorés de 2 filets de même couleur que le cadre. La selle "PEAR 350" est en cuir. La rouille s'est invitée sur de nombreux endroits. Les demi-cocottes Mafac ont fondues et coulent le long du cintre. Un tout petit compteur sympa (uniquement la distance) est fixé près du moyeu avant.

          Il y a du boulot intéressant en perspective, à base de patience et d'huile de coude !! Voici les photos :

 

          Depuis le 20 mai 2014, je me suis mis sérieusement au démontage complet de tous les accessoires du vélo. Voici les photos :

          Le démontage étant terminé, il faut tout nettoyer et décaper les pièces attaquées par la rouille. Cà prendra plusieurs journées ! Vient enfin le moment où je vais remonter progressivement chaque partie du vélo.

           Enfin, après exactement une semaine de travail méthodique, j'ai pesque terminé la restauration de ce vélo le lundi 26 mai. Il manque la chaîne que j'irai acheter demain. Il va également falloir que je remettre en fonctionnement le petit compteur qui était fixé sur l'axe de la roue avant. Ensuite auront lieu les essais et les premiers kilomètres de cette deuxième vie pour un vélo sauvé d'une mort probable !

         Je trouve qu'il a une belle allure !!

Le 1er juillet 2014 lors d'une sortie sur les bords de la Loire :